Extension de l’encadrement des loyers : Lille le 1er février 2017 et l’agglomération parisienne en 2018

Locations

Extension de l’encadrement des loyers : Lille le 1er février 2017 et l’agglomération parisienne en 2018

Après Paris, le dispositif d’encadrement des loyers mis en place par le gouvernement est entré en vigueur à Lille le 1er février 2017. Dès à présent, les Lillois peuvent se rendre sur la plateforme encadrementdesloyers.gouv.fr pour s’approprier le dispositif et tester leur loyer.

Comme à Paris, le loyer de référence est fixé par arrêté préfectoral, en fonction du nombre de pièces et de la période de construction. Lille est la 3ème ville la plus chère de France. Les petits logements y sont fortement représentés (les T1 et T2 représentent plus de 2/3 du parc locatif privé à Lille).

Le ministère du logement a donc enrichi avec les données lilloises la plateforme encadrementdesloyers.gouv.fr. En 7 clics, l’internaute peut prendre connaissance du loyer de référence chez lui et près de chez lui et du loyer maximum à ne pas dépasser.

L’Organisme foncier solidaire à Lille

La ville est manifestement très active sur le terrain de l’immobilier puisqu’on a appris le 1er mars que la ville allait signer l’acte de naissance de l’Organisme foncier solidaire (OFS), association dont le but est de faciliter l’accession à la propriété des ménages aux revenus moyens et de lutter contre la spéculation immobilière. Pour inciter les classes moyennes à acheter leur logement, elles pourront acheter un logement sans acheter le terrain. L’OFS restera propriétaire des terrains et le prix du logement, mécaniquement, sera sous les prix du marché. L’acquéreur remboursera un crédit immobilier et devra s’acquitter d’un loyer foncier pour le terrain dont le montant sera calculé en fonction de la surface – un montant annoncé entre 0,50 et un euro par mètre carré et par mois.

Agglomération parisienne : extension de l’encadrement en 2018

Après Paris, où les loyers sont encadrés depuis le 1er août 2015, et Lille, l’encadrement des loyers sera étendu en 2018 aux 412 communes de l’agglomération parisienne pour laquelle l’OLAP a obtenu l’extension de son agrément.